banniereprojetmiguash

La réforme Barrette et la pandémie sur l’île de Montréal

Ne cherchons pas de coupables !
Démontons les processus qui mènent à la tragédie…
Mais que fait-on de l’apprenti sorcier ?

Au moment où j’écris cet article, la pandémie de la COVID-19 touche principalement la région de Montréal autant par les morts que l’on compte par centaines que par les milliers de personnes contaminées. Plusieurs CHSLD publics, privés conventionnés et privés non conventionnés sont devenus des mouroirs sous les yeux d’une population traumatisée, du personnel paramédical à bout de souffle et du gouvernement Legault de plus en plus dépassé et incapable de juguler cette crise. L’enfer n’est plus une fable religieuse, mais bien la réalité quotidienne illustrée par ces CHSLD silencieux.

Dans un article intitulé « La réforme Barrette et ses conséquences », paru en février 2018 dans L’Action nationale, j’affirmais que la réforme Barrette était avant tout politique. En prenant l’exemple de l’application de cette réforme sur l’île de Montréal, je démontrais que la création des cinq Centres intégrés universitaires de santé et services sociaux (CIUSSS) de l’île de Montréal – et surtout le partage des territoires correspondants – était avant tout partisan. Deux des cinq CIUSSS seraient gérés par la communauté anglophone (CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal). La réforme consolidait la mainmise de la minorité anglophone sur les institutions de santé et services sociaux dans le centre-ouest et l’ouest de l’île de Montréal et le Parti libéral du Québec (PLQ) satisfaisait les demandes de sa clientèle électorale. Par contre, la nouvelle répartition rendait plus inéquitable l’offre de services en santé et services sociaux puisque les deux CIUSSS de l’ouest, comparativement aux trois autres CIUSSS (centre-sud, nord et est), étaient avantagés par une population moins nombreuse, plus homogène et, en moyenne, beaucoup plus fortunée et moins problématique sur le plan de la santé et des problèmes sociaux.

Accès abonné

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires 2019