Le pays WOKE et multiculturel ou comment un pays glisse dans des univers parallèles

Une analyse des liens entre le Parti libéral du Canada et les minorités d’origine immigrante lors des élections fédérales de 2015, 2019 et 2021.

Pour télécharger le fichier PDF des tableaux relatifs à cet article

Les élections fédérales du 19 octobre 2015, du 21 octobre 2019 et du 21 septembre 2021 ont toutes trois porté les libéraux de Justin Trudeau au pouvoir ; 2015 en gouvernement majoritaire, 2019 et 2021 en gouvernement minoritaire. Envers et contre toute compréhension la plus élémentaire qui soit, mais comme chaque fois, les interprétations les plus fantaisistes reviennent. « Les électeurs ont décidé du paysage politique pour les quatre prochaines années ». « Ce sera encore l’Ouest contre le Centre et l’Est » ou « les villes contre les campagnes » ou « le Québec contre le “Reste du Canada” » (le RdC), comme au temps des belles années du Bloc québécois (BQ). « Rien de tout cela », selon d’autres, plus perspicaces : ces trois élections, qui ont porté Justin Trudeau au pouvoir, traduisent tout le charisme et l’habileté de celui-ci de même que la réussite de son équipe d’élus et… de non-élus. Sans rejeter totalement ces éléments d’explication des résultats réels, il reste pourtant impossible de comprendre quoi que ce soit à la nature du Parti libéral du Canada (PLC) et des gouvernements qu’il a formés sans examiner les résultats globaux (les tableaux sont disponibles dans notre site internet) :

Accès abonné

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment