Numéros publiés en 2022

Éditorial - Une autre rebuffade, la millième

2022mai250François Legault n’avait pas aussitôt terminé les phrases de sa rhétorique nationaliste pour « réclamer » les pouvoirs en immigration que Justin Trudeau l’envoyait cavalièrement sur les roses. Cavalièrement, pas seulement parce que c’est dans ses manières de mal élevé, mais bien parce que c’est dans la logique du régime. La domination s’exerce, ses exécutants n’ont cure des politesses auxquelles s’attendent les quémandeurs qui ne comprennent rien – ou font semblant de ne pas savoir – à quoi les condamne la soumission.

Lire la suite : ...

Michel Lessard 1942-2022. Celui qui a inscrit le patrimoine dans la grande histoire du Québec

* L'auteur est membre du GIRAM et ami de Michel Lessard. Crédit photo : Normand Rajotte

LMichel Lessard N Rajotte’historien Michel Lessard s’est éteint le 5 avril dernier à sa résidence de Lévis, grande hune sur le Saint-Laurent et par devant le plus ancien territoire de peuplement européen du continent. Elle était, son lieu d’inspiration, son repère d’écriture. De là, il pouvait exercer de façon assidue, une vigie de la capitale nationale et de sa péninsule, véritable acropole naturelle et architecturale. Il la considérait, à tort ou à raison, sous menace constante en dépit d’une protection de ville du Patrimoine mondial. Chaque soir venu, il aimait voir le soleil se coucher lentement derrière les Laurentides, laissant les étoiles reprendre lentement leur place. Ainsi coulait sa vie d’écrivain, de chantre de pays, de poète, de veilleur de nuit.

Accès abonné

Fernand Dumont… je me souviens ?

Car la mémoire et la profondeur sont la même chose, ou plutôt la profondeur ne peut être atteinte par l’homme autrement que par le souvenir. (Hannah Arendt)

Vingt-cinq années se sont écoulées depuis la mort de Fernand Dumont. Elles n’auront guère altéré le noyau dur de son œuvre, laquelle demeure aussi lumineuse qu’hier, un peu à l’image de ces astres qui continuent de resplendir longtemps après avoir cessé d’exister. Mais encore faut-il, pour espérer une nuit les reconnaître, lever les yeux vers le ciel et les chercher parmi la poussière des étoiles. Un exercice auquel, il faut bien l’avouer, le présentisme de notre époque s’avère peu propice.

Accès abonné

Que voulez-vous qu’il fit contre trois ?

Un homme qui se tient debout est le plus beau des monuments (Georges Dor).

Le climat d’affaissement et d’érosion de l’espoir de l’indépendance du Québec, résultante de la défaite du référendum de 1995, n’est pas irréversible. Elle est tributaire d’un élément imprévisible, le temps en Histoire.

Accès abonné

La fin de la verticalité dans l’exercice du pouvoir, vraiment ?

C’est connu, la révolution numérique soustrait de plus en plus de tâches humaines (physiques comme intellectuelles) au profit de la technologie. Au même moment, d’aucuns se réclamant d’une gestion progressiste militent pour en finir avec la verticalité en entreprise, ce type de direction misant sur une chaine de commandement de haut en bas dans l’organisation moderne. La plupart des écoles de gestion soutiennent cette vision progressiste. Depuis plusieurs années, on a effectivement et graduellement mis de côté la verticalité, c’est-à-dire « le bon vieux modèle de la hiérarchie militaire » pour le dire comme la revue Gestion de nos HEC.

Accès abonné

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment