Octobre 2019

Vol. CIX, no 8

Éditorial - La valse des milliards

2019octobre250C’est la valse des milliards, la sérénade de la création d’emplois. Cela agrémente la campagne électorale en cours, comme de coutume. Mais c’est aussi le cas, depuis plusieurs mois déjà, du concert de promesses que donnent les tenants du Gazoduq qui devrait balafrer le Québec de l’Abitibi jusqu’au fjord. À en croire le promoteur et ses lobbyistes payés ou ceux qu’ils ont séduits, le projet conduirait le Saguenay aux portes d’une prospérité salutaire. Pourtant rien dans ce projet n’est vraiment accordé aux défis du développement. Ni pour la région ni pour le Québec. À l’heure de la lutte aux changements climatiques et du développement durable, c’est un projet qui pointe dans la direction radicalement opposée à ce qu’il faut faire.

Lire la suite : ...

L’interchangeabilité contre la diversité

Justin Trudeau répète sans cesse sa marotte « la diversité est notre force » et il varie parfois en évoquant « la diversité est une richesse ». On entend périodiquement des demandes pour voir plus de diversité dans les milieux médiatiques, théâtraux, cinématographiques, musicaux ou littéraires. On peut lire sur le site du ministère de l’Immigration que « depuis des décennies, l’immigration contribue au renouvellement de la population active et au développement social, économique et culturel du Québec. Cet apport bénéfique permet de faire du Québec un État moderne, ouvert sur le monde et fier de sa diversité1 ». On retrouve aussi sur les sites Internet de toutes les universités québécoises des pages dédiées à la promotion de la diversité.

Sur Internet, on peut consulter un site2 qui évalue quantitativement le nombre de fois que certains mots ont été utilisés par le New York Times, un des journaux les plus importants aux États-Unis et jouissant d’une réputation internationale. En regardant les chiffres, on constate que ce quotidien utilise deux fois plus le mot « diversité » qu’au début du millénaire. Soulignons aussi que la tendance s’est largement accentuée dans les cinq dernières années.

Lire la suite : ...

Hommage au Père Claude Roberge (1928-2019), missionnaire et professeur au Japon

Ph.D, Chercheur indépendant en études québécoises

Pendant plus de soixante ans, le père Claude Roberge a consacré sa vie professionnelle à l’enseignement du français au Japon et à la recherche pour améliorer son apprentissage. Le 9 août 2019, le dernier missionnaire jésuite québécois au Japon est décédé à Tokyo.

Né le 10 septembre 1928 dans la municipalité de Saint-Ferdinand au Centre-du-Québec, il devient membre de la Compagnie de Jésus (Jésuites) en 1949, après des études au Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke. En 1956, il quitte définitivement le Québec pour s’établir au Japon, où le 18 mars 1962 il est ordonné prêtre. Avant d’amorcer sa vocation dans l’archipel nippon, il termine une licence en philosophie au Collège de l’Immaculée Conception à Montréal (1955). En 1962, il obtient un diplôme de maîtrise en théologie de l’université Sophia de Tokyo, une institution fondée en 1913 par les jésuites allemands. Par ailleurs, en 1971, il obtient une maîtrise en linguistique de l’Université de l’État à Mons en Belgique.

Lire la suite : ...

Sur le Québec et la France, les intellectuels, le retour du Canada français et le multiculturalisme

Entretien avec Mathieu Bock-Côté

Je me suis entretenu avec Mathieu Bock-Côté à Paris au cours de l’été. Si l’amitié entre la France et le Québec demeure réelle et sincère, les atermoiements politiques québécois n’ont pas manqué de lasser les intellectuels français cependant qu’ils demeurent toujours intéressés par notre situation. Cap sur une relation qui est liée au contexte interne de la politique québécoise.

Pour une gouvernance régionale dans une souveraineté partagée

L’État du Québec a atteint un degré excessif de centralisation de sa gouvernance. Le processus qui nous a menés à ce système politique et administratif hypercentralisé doit être inversé pour induire de la cohérence, de la cohésion et de l’efficience dans les interventions gouvernementales québécoises et dans le développement du territoire que composent toutes les régions du Québec.

Le moyen : une vigoureuse et audacieuse décentralisation de l’État et l’établissement d’une gouvernance régionale, proche des populations, dans chacune des régions du Québec.

Lire la suite : ...

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment