Numéros publiés en 2018

Pour en finir avec la « convergence » ratée, pour regarder vers l’avenir

L'auteur est un ncien membre du Comité national de coordination de QS, ancien Porte-parole de l’union des forces progressistes et du Rassemblement pour l’alternative politique, et ancien candidat dans Chicoutimi.

Dans Le Devoir du 10 octobre, Réjean Hébert propose de créer l’Union solidaire, de la fusion de Québec solidaire et du Parti québécois1. Le 20 octobre, le député du Bloc québécois Michel Boudrias propose de fusionner QS, le PQ et le Bloc, afin de regrouper les forces indépendantistes2. Si ces vœux sont légitimes et relèvent du désir d’unir les forces pour réaliser le pays, ils sont cependant une formidable fuite en avant en ce qu’ils négligent complètement de tenir compte des raisons de nos différences fondamentales, et la nécessité – toujours capitale – de construire des alliances sur la base d’une stratégie commune d’accession à l’indépendance. Sans compter que ces efforts de rapprochement ne peuvent faire l’économie d’une alliance avec les Premières Nations.

Lire la suite : ...

Le Québec aura-t-il un nouveau mode de scrutin en 2022 ?

S’il faut en croire François Legault, le Québec aurait vécu sa dernière élection avec le mode de scrutin uninominal à un tour. Le chef de la CAQ s’est engagé durant la campagne électorale et dès son arrivée au pouvoir à proposer une réforme du mode de scrutin : « On va déposer un projet de loi dès la première année, pas dans les quatre ans, dans la première année. » Il a de plus soutenu que cette réforme se ferait s’il y avait 50 % plus un des députés élus qui la votaient et qu’il n’attendrait pas le consentement du Parti libéral qui pourrait s’opposer à ce projet. « Il y a trois partis sur quatre (qui sont favorables), je ne pense pas que les libéraux doivent avoir un droit de veto sur la réforme du mode de scrutin au Québec1. » Il a même tenu à se dissocier de Justin Trudeau qui a abandonné cet engagement électoral. Comme on dit souvent il y a loin de la coupe aux lèvres et les promesses électorales non tenues sont monnaies courantes. Mais si d’aventure le gouvernement caquiste allait de l’avant avec son engagement, on peut d’ores et déjà s’interroger sur le type de mode de scrutin qui aurait le plus de chances d’être adopté et sur les effets de ce changement sur le système partisan.

Kristoff Talin. Les valeurs de la société distincte

Kristoff Tallin
Les valeurs de la société distincte: une comparaison Québec-Canada
Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2017, 242 pages

Les Québécois sont-ils fondamentalement différents des autres Canadiens ? Cette simple question a été si souvent posée par le passé qu’on peut se demander si elle ne résume pas à elle seule 50 années de débats. En effet, pour un peu qu’on se décide à chercher plus loin que les dichotomies classiques « français-anglais » et « catholiques-protestants », il faut reconnaître que les Québécois et les Canadiens partagent bel et bien quelques caractéristiques et opinions. Naturellement, certains s’empresseront de magnifier ces similitudes, car elles servent leur projet politique : si les Québécois et les Canadiens se ressemblent autant, pourquoi le Québec devrait-il se séparer du Canada ? Ainsi, lors de la sortie en 2016 de l’ouvrage Le code Québec, coécrit par le sondeur Jean-Marc Léger, Radio-Canada reprenait une nouvelle de la Presse canadienne en titrant « Les Québécois ne sont pas si différents des Canadiens, selon un nouvel ouvrage ». Dans les premières lignes de l’article, on affirmait même que la perception des Québécois comme étant différents du reste du Canada relève du « mythe ». Le bémol apporté par Léger, selon lequel les Québécois présentent tout de même de profondes différences avec les Canadiens, n’aura pas suffi, la manchette ne fera pas état de ces nuances.

Lire la suite : ...

Guy Laperrière. Benoît Lacroix. Un dominicain dans le siècle

Guy Laperrière
Benoît Lacroix. Un dominicain dans le siècle
Médiaspaul, 2017, 310 pages

L’année dernière, l’historien Guy Laperrière nous a proposé une biographie du père Benoît Lacroix. En réalité, cette biographie a des allures d’autobiographie. C’est Laperrière qui l’a rédigée, mais c’est Lacroix qui semble lui avoir soufflé chaque mot. C’est que ce dernier a beaucoup parlé et a beaucoup écrit. Son biographe n’avait qu’à puiser à cette source quasi intarissable. Ce qu’il a fait avec dextérité et, à mon avis, avec un peu trop d’insistance.

Lire la suite : ...

Francis Boucher. La grande déception: dialogue avec les exclus de l’indépendance

Francis Boucher
La grande déception: dialogue avec les exclus de l’indépendance
Montréal, Éditions Somme Toute, 2018, 141 pages

Il est, a priori, difficile de résumer l’essai de Francis Boucher tellement il apparait au lecteur comme un crachat d’une grossièreté sans nom sur le nationalisme québécois. Sont ainsi conviés au tribunal de la vertu diversitaire, le projet souverainiste, le Parti québécois, des politiciens, des intellectuels, mais surtout la Charte des valeurs. Le livre gravite autour de l’idée suivante : si les minorités n’ont pas adhéré au projet souverainiste, c’est évidemment que le projet est non seulement trop exclusif, mais fondamentalement hostile à tout particularisme non-canadien-français. Pour en faire la démonstration, Boucher cite différents protagonistes préalablement interviewés – ces exclus de l’indépendance comme l’illustre le titre – afin de donner une idée « des blessures profondes que cet épisode [celui de la Charte] a infligées aux personnes issues de la diversité ». L’échantillon réuni par l’auteur ferait rougir d’envie un chercheur en sociologie de l’UQAM : des immigrants de première génération, des immigrants de deuxième génération, des minorités visibles, un autochtone, une Anglo-Québécoise homosexuelle, un rappeur et, bien sûr, des politiciens repentants. On comprendra, dès lors, que l’ouvrage se veut un collage des diverses opinions recueillies, le tout chapeauté par une réflexion de Francis Boucher.

Lire la suite : ...

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment