Novembre 2015

Vol. CV, no 9

Éditorial - Le retour du Quécan

On est capables d’avoir un projet pour un pays québécois canadien […] Tu peux être très québécois et voir une capacité et un désir de développer aussi une appartenance canadienne. On n’est pas obligés d’avoir une vision passéiste où l’identité est unique.
– Jean- Marc Fournier
Ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne

2015novembre250Il n’avait jamais vraiment disparu. Il se contentait d’une existence furtive, d’une présence médiocre au monde et tout entière placée sous le signe de la procuration. L’élection d’une majorité de balayeurs libéraux va propulser à l’avant-scène le Quécan. Le Québécois oblitéré, refoulé dans l’existence autorisée du multiculturalisme et de la vie en sursis du minoritaire toléré dans son propre pays va redevenir une référence forte. Il sera chouchouté encore davantage par Radio-Canada, par les inconditionnels du fédéralisme et les liquidateurs du parti de Philipe Couillard. Il redeviendra la figure de proue du discours de la double légitimité, le parangon du consentement à l’effacement de soi sous les fanfaronnades des impuissants qui se sentent vivre lorsqu’ils se conforment. Ce Québécois dédoublé, c’est le Quécan satisfait de lui-même, imbu de la satisfaction de se savoir utile à la politique des autres. Un Elvis Gratton des identités plurielles, un aspirant à l’Ordre du Canada, de la pâte à savants théoriciens du renoncement inavouable.

Lire la suite : ...

Hommage à Pierre De Bellefeuille (1923-2015)

Pierre a consacré les plus belles années de sa vie à la libération intellectuelle et politique de son peuple. Il a été un patriote des temps modernes. Il nous a quittés comme tant d’autres militants sans avoir achevé l’œuvre nationale. Il nous a laissé la passion du Québec en héritage et il nous revient pour être fidèle à sa mémoire de continuer le combat.

Lire la suite : ...

Apprendre à compter autrement

Nous ne sommes pas des comptables
–Saint-Denys Garneau

Nous ne sommes pas des comptables, nous comptons autrement, nous croyons que ce qui ne se compte pas est ce qui compte le plus.

Nous croyons qu’il vaut mieux investir dans l’éducation que dans les jeux, dans une génération d’élèves plutôt que dans une équipe de hockey professionnel, dans la formation générale d’êtres humains responsables d’eux-mêmes et de la communauté plutôt que dans la formation d’une main-d’œuvre soumise aux caprices du marché, car la seule dette que nous ne pourrons rembourser est un déficit de pensée et de conscience.

Lire la suite : ...

Vingt années dans la défaite ont-elles scellé le sort de l’indépendance ?

L’indépendance d’un peuple n’est évidemment jamais démodée. Ce qui peut souffrir des aléas quotidiens est l’élan, depuis la conscience de former un peuple jusqu’à la perspective de concrétiser réellement le projet, en passant par la « maudite rince » que ledit peuple s’est fait servir depuis vingt ans.

Les jeunes lâchent le Québec ?

Selon un sondage CROP préparé pour la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, rattachée à l’Université Laval, dont Le Devoir a obtenu copie (ce 28 octobre 2015), même les indépendantistes sont assaillis par le doute. Moins de la moitié d’entre eux croit que l’indépendance se fera un jour. Pour les électeurs fédéralistes, le projet est mort. Moins d’un dixième des opposants peut concevoir que le Québec puisse « accéder » à l’indépendance. Globalement, seulement un Québécois sur cinq (22 %) croit que le projet « indépendantiste mènera quelque part ».

Lire la suite : ...

La stratégie référendaire, un cul‑de‑sac

René Boulanger, écrivain et historien, conseiller général, Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
Maxime Laporte, président général, Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

Le 3 octobre dernier, en pleine campagne électorale fédérale, un rassemblement militant du Bloc québécois avait lieu à l’Astral sur la rue Sainte-Catherine. Des discours puissants et convaincants portés par toutes les couleurs du mouvement indépendantiste donnaient à croire en une réelle renaissance, cristallisée autour du Bloc. L’apparente ferveur des nouveaux leaders indépendantistes masquait toutefois un déconcertant manque de réflexion stratégique.

Lire la suite : ...

Sous-catégories

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment