Le numéro de Janvier 2021

Prev Next

Éditorial - McGill manque d’ambition

Janvier 2021 Robert Laplante - avatar Robert Laplante

S’il faut en croire Mme Fortier la rectrice surpayée de McGill, le Québec aurait tout à gagner de donner le site du Royal Victoria pour planter sur la montagne un grand pôle d’excellence en développement durable (La Presse 06/12/2020). Qui pourrait trouver à redire ? L’environnement est une préoccupation mondiale et il ne serait que justice qu’une université de réputation mondiale comme McGill fasse sa part. L’élite scientifique qu’elle rassemble déjà n’en serait que plus forte encore si elle pouvait compter sur une injection de fonds publics pour en soutenir les prétentions. Après tout, la vénérable institution draine déjà plus de la moitié des fonds de recherche consacrés aux universités québécoises, elle accueille avec son club ferme de Concordia plus des trois quarts des étudiants étrangers qui viennent en anglais s’encanailler rue Prince-Arthur entre deux séminaires de « classe mondiale ».

Lire la suite

La légitimité, subterfuge du recteur Frémont ?

Janvier 2021 Sébastien Bouthillier - avatar Sébastien Bouthillier

« Les membres des groupes dominants n’ont tout simplement pas la légitimité pour décider ce qui constitue une micro-agression1. » Par sa déclaration, Jacques Frémont ôte à certains individus leurs facultés morales, leur capacité à discerner le bien du mal. Il prend la légitimité pour un subterfuge puisqu’aucun dialogue sur la justesse de l’utilisation du mot honni n’est possible, excepté pour s’excuser. Pourquoi en effet discuterait-il avec des gens dont il nie le jugement ?

Lire la suite

L’effet de paravent du fédéralisme canadien

Janvier 2021 Denis Monière - avatar Denis Monière

Les situations de crise sont révélatrices des dysfonctionnements des systèmes et celle de la COVID-19 n’a pas fait exception. La gestion de la pandémie aura permis de dévoiler ces effets de paravent et de montrer comment le fédéralisme canadien brouille la perception des relations de cause à effet dans la gestion de la santé.

Lire la suite

Louis-Joseph Papineau et la pandémie

Janvier 2021 Alain Messier - avatar Alain Messier

En 1832 au Bas-Canada (le Québec actuel), Louis-Joseph Papineau est le chef du parti patriote et l’Orateur (président) de la Chambre d’assemblée, l’équivalent d’un premier ministre, mais avec des entraves… Il est craint et respecté par ses adversaires, mais beaucoup veulent l’abattre, le considérant comme un fléau. Ses députés et la population le vénèrent et même l’idolâtrent.

Lire la suite

Éducation à la citoyenneté et défense civile

Janvier 2021 Romain Gaudreault - avatar Romain Gaudreault

En cette période propice à la réflexion sur les risques collectifs, abordons un sujet qui serait jugé tabou en d’autres circonstances. Le ministère de l’Éducation du Québec s’apprête à remplacer le cours Éthique et culture religieuse par un cours où l’éducation à la citoyenneté côtoiera d’autres matières comme l’éducation au numérique, au droit et à la sexualité (Marco Fortier, Le Devoir, 10 janvier 2020). À l’éducation à la citoyenneté, j’aimerais proposer un complément nécessaire : une formation pratique à la défense civile.

Lire la suite

Le français, langue infantile

Janvier 2021 Marc Chevrier - avatar Marc Chevrier

Au Québec, le français est une langue pour les enfants. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le législateur québécois lui-même, soit l’Assemblée nationale du Québec par la bouche de ses lois, qui l’affirme. Pour s’en convaincre, il n’est que de lire la Charte de la langue française qui, depuis son adoption en 1977, dispose que « [l]’enseignement se donne en français dans les classes maternelles, dans les écoles primaires et secondaires1 » sous réserve des exceptions qui confèrent à certains parents la possibilité d’envoyer leurs enfants à l’école anglaise. Or, la Loi sur l’instruction publique, qui régit l’éducation publique au Québec de la maternelle au secondaire, prévoit que tout enfant doit, règle générale, fréquenter une école – publique ou privée – entre les âges de 6 à 16 ans2.

Lire la suite

La massification du nationalisme catalan

Janvier 2021 Thierry Dominici - avatar Thierry Dominici

« Nous ne voulons pas changer de pays, nous voulons changer d’époque ». Cette phrase qui sonne comme un slogan qui aurait pu être harangué lors d’une manifestation ou d’une action directe, par une nébuleuse anticapitaliste ou par un collectif altermondialiste, voire un courant de l’écologie radicale, a été prononcée en décembre 2018 par Carles Puigdemont.

Lire la suite

Faire respecter la Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec

Janvier 2021 Gilles Delisle - avatar Gilles Delisle

« Une vigile pour faire respecter la Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec. » C’est ainsi que s’est auto-proclamé Mario Desmarais, citoyen du Centre-du-Québec. Mario s’anime avec passion lorsqu’il s’exprime sur la valeur emblématique d’un drapeau et encore davantage lorsqu’il est question de notre fleurdelisé.

Lire la suite

L’écriture amoureuse de Monique Durand

Comptes rendus de Janvier 2021 Pascal Chevrette - avatar Pascal Chevrette

L'auteur est enseignant en littérature au collège Montmorency En 2017, Monique Durand fait paraître Saint-Laurent mon amour, qui rassemble entre autres des articles parus dans les pages du journal Le Devoir. C’est un livre qui nous fait descendre le fleuve, depuis le Montréal des origines jusqu’au vaste golfe, à travers des portraits saisissants de ces pays côtiers que sont les régions de la Gaspésie, de la Côte-Nord et de la Basse-Côte-Nord. Comme l’amour est dans le titre, je me suis dit qu’il serait dommage de ne pas en considérer la portée. On pourrait même dire, sans trop forcer la note, que cet amour se déploie dans le journalisme même que pratique Monique Durand.

Lire la suite

Deux rééditions des Mémoires de guerre du général de Gaulle

Comptes rendus de Janvier 2021 Jean Chartier - avatar Jean Chartier

Deux rééditions des fantastiques Mémoires de guerre du général de Gaulle viennent de paraître. Un authentique chef-d’œuvre. L’un des livres marquants du XXe siècle. Si vous ne lisez qu’un livre cette année, que ce soit celui-là ! Le premier tome aurait dû obtenir le prix Nobel de littérature en 1954, si Churchill ne l’avait eu l’année d’avant.

Lire la suite

La construction d’un ordre constitutionnel distinct au Québec

Comptes rendus de Janvier 2021 André Binette - avatar André Binette

Guillaume Rousseau, avec la collaboration de Éric Poirier, Nicolas Proulx, Idriss Moukagni, François Côté et Chiara Mara-BolducLoi sur la laïcité de l’État commentée et annotée : philosophie, genèse, interprétation et applicationLes Éditions Revue de droit de l’Université de Sherbrooke, 3e trimestre 2020, 691 pages Cet ouvrage est important. Sa lecture attentive est un passage obligé pour tout juriste et tout citoyen qui veut réfléchir de manière rigoureuse à la Loi sur la laïcité de l’État, aussi connue sous le nom de loi 21 (« la Loi »), et qui désire comprendre ses effets considérables sur l’ensemble du droit québécois. L’auteur principal a été l’un des principaux conseillers du gouvernement du Québec dans la préparation et la rédaction de la Loi.

Lire la suite

Janvier 2021 à la boutique

2020janvier2502
Janvier 2021
$13.80

Mémoires d'un enfant de la Révolution tranquille

ImprimerCourriel
Autobiographie politique
memoniereCOUVERTUREW
Prix ​​de vente$20.00
Prix Avant Taxes :$19.05
TPS/TVQ :$0.95
Description du produit

ISBN 978-2-89070-024-6
224 pages
L'Action nationale Éditeur 2017

D’entrée de jeu, je n’hésite pas à me définir comme un enfant de la Révolution tranquille parce que j’ai été formé durant ces années d’effervescence et que j’ai bénéficié des réformes politiques initiées par le gouvernement libéral de 1960 à 1966. J’ai connu l’avant et l’après. J’ai été immergé dans le système de valeurs préconisé par un catholicisme fervent. J’ai vu les effets matériels de la prospérité économique et les conséquences des transformations sociales qui ont suivi l’industrialisation du Québec de l’après-guerre et qui, en dix ans, ont bouleversé le mode de vie, les valeurs et les comportements des Québécois.

Je me propose donc de raconter d’un point de vue individuel les tribulations d’un mouvement collectif afin d’illustrer les tensions, perturbations et contradictions qu’a engendrées la transition du Québec traditionnel au Québec moderne. J’ai tenté de montrer comment la vie privée et la vie publique s’interpénètrent, comment les transformations de la Révolution tranquille ont influencé les destins individuels, comment les décisions politiques se répercutent sur les choix personnels. J’ai voulu transmettre à ceux et celles qui n’ont pas connu cette période le climat intellectuel et les valeurs qui nous habitaient afin qu’ils comprennent les motivations qui ont animé ceux et celles qui se sont engagés dans le projet national québécois.


moniereauteur250Denis Monière a été professeur titulaire au département de science politique de l’Université de Montréal jusqu’en 2012. Il a publié plus d’une quarantaine d’ouvrages entièrement consacrés à l’analyse de la politique québécoise. Il a été récipiendaire de prix prestigieux comme le prix du Gouverneur général du Canada, le Grand prix littéraire de la Ville de Montréal et le prix de la présidence de l’Assemblée nationale du Québec pour Les mots qui nous gouvernent publié en collaboration avec Dominique Labbé, en 2008.

 

Collections numériques (1917-2013)

action couv 1933Bibliothèque et Archives nationales du Québec a numérisé tous les numéros de L'Action française et de L'Action nationale depuis 1917.

Vous pouvez utilisez cet outil de recherche qui vous permettra — si vous cliquez sur « préciser la rechercher » — de ne chercher que dans L'Action nationale ou dans L'Action française.

Mémoires présentés récemment